samedi 26 mai 2018

"La Mode du Petit Journal", 26 mai 1907 ^^

Au sommaire de ce numéro de "La Mode du Petit Journal" paru le 26 mai 1907, vous trouverez de nombreuses gravures de robes et de toilettes, divers motifs de broderies, ainsi que des instructions permettant de réaliser un cache-corset.

Bonne lecture,

Callisto













mercredi 23 mai 2018

Le matériel roulant de la Compagnie brésilienne de tramway (1872-1880) ^^

J'ai reçu d'Angleterre une photo de la chevaline 26 de la Compagnie Brésilienne de tramways, qui exploitait à Bruxelles la ligne des boulevards circulaires, avec embranchement vers le Quartier Léopold, de 1872 à 1880.

Plan de la concession Becquet - été 1874


Autrement dit, voilà l'occasion de passer en revue le matériel roulant de cette ancienne compagnie bruxelloise.

Lors de la mise en service de la ligne des boulevards circulaires, avec embranchement vers le Quartier Léopold, la société des frères Becquet, aussi appelée Compagnie Brésilienne de Tramways, a à sa disposition 25 voitures fermées, du type symétrique à deux classes, sans impériale et de quelques voitures ouvertes pour le service d’été.

L'origine de ce matériel serait le suivant: selon la brochure "Les Premiers Tramways Bruxellois", onze voitures ont été fabriquées en Amérique, dans les ateliers de John Stephenson à New York, tandis que 14 autres proviennent des ateliers de la compagnie Charles Evrard, à Bruxelles.
L'ouvrage consacré au matériel roulant des Tramways Bruxellois publié par le Mupdofer, nous apporte plus de détails:

A. LES VOITURES FERMEES.

- Les voitures fermées 1 à 6 auraient été fabriquées dans les ateliers de John Stephenson à New York en 1872.

- Les voitures fermées 7 à 10 auraient été  fabriquées dans les ateliers de la compagnie Charles Evrard, à Bruxelles, elles aussi en 1872.
Voiture numéro 9 de la Compagnie Brésilienne de Tramways


- Les voitures fermées 11 à 20 auraient été  fabriquées dans les ateliers de la compagnie Charles Evrard, à Bruxelles en 1873.

Voiture numéro 11 de la Compagnie Brésilienne de Tramways




 

- Les voitures fermées 21 à 25 auraient été fabriquées dans les ateliers de John Stephenson à New York en 1874.

Voiture numéro 23 de la Compagnie Brésilienne de Tramways

Voiture numéro 24 de la Compagnie Brésilienne de Tramways

En 1876, la compagnie décide de commander du matériel roulant supplémentaire auprès des ateliers Georges Starbuck à Birkenhead. Cinq nouvelles remorques fermées supplémentaires sont livrées, et numérotées 26 à 30. On peut voir, sur la photo ci-dessous, la voiture 26 immortalisées à Birkenhead, à sa sortie d'usine.
Voiture numéro 26 de la Compagnie Brésilienne de Tramways



On peut lire, dans la brochure "Les Premiers Tramways Bruxellois" que: "Richement peinte en bleu foncé avec soubassement blanc et inscriptions or soigneusement réchampies, l’aspect de ces voitures était des plus satisfaisants. La teinte bleue ne fut pas maintenue. Elle fut remplacée par un beau rouge grenat foncé avec des filets vermillon et inscription or. Cette couleur fut définitivement adoptée par la Compagnie Brésilienne pour tout son matériel roulant, toujours entretenu avec le plus grand soin. De simples coussins mobiles en velours rouge marquaient la première classe, toujours située à l’arrière, selon la pratique encore en usage actuellement sur les lignes à deux classes des Tramways Bruxellois.

D’une construction extrêmement robuste, malgré leur faible poids, la plupart de ces voitures, légèrement modifiées, ont été maintenues en service jusqu’en 1904."


B. LES VOITURES OUVERTES.


On peut lire, dans la brochure "Les Premiers Tramways Bruxellois" que: "En 1873, les ateliers Charles Evrard à Bruxelles, construisirent, pour la Compagnie Brésilienne, une voiture ouverte de type spécial qui n’a pas été reproduit. Ce véhicule présentait la même disposition que les voitures fermées à deux classes, la séparation intérieure était réduire à une simple cloison à hauteur d’accoudoir. La toiture était supportée par les quatre poteaux d’angles et deux montant intermédiaires de chaque côté, sans aucune cloison vitrée d’about. De simples rideaux de coutil garantissaient le public contre le soleil et la pluie."
Voiture numéro 31 de la Compagnie Brésilienne de Tramways


"Primitivement peinte en jaune clair avec un soubassement blanc, cette voiture portait au centre de son panneau principal en écusson aux armes de la Ville de Bruxelles, ce qui lui avait valu de la part des Bruxellois de l’époque le surnom de « voiture Saint-Michel ». Incorporée au matériel des Tramways Bruxellois en 1880, la voiture n.31 dite Saint-Michel, de la Compagnie Brésilienne, reçu le n.241 et existe encore, conservée à titre de relique, au dépôt de Woluwe. La voiture Saint-Michel était construite pour transporter 30 voyageurs, les places assises étant au nombre de 16. La Compagnie Brésilienne renonça à ce type et donna la préférence au modèle à bancs transversaux, d’une capacité plus grande et mieux en rapport avec les gouts du public."


Cette voiture a été conservée dans son état d'origine et est actuellement conservée au Musée du Transport Urbain Bruxellois.

Construit en 1873 par les Ateliers Evrard à Bruxelles, ce véhicule fut la première voiture de tramway ouverte mise en service sur le réseau bruxellois. Il assurait le service sur la "Promenade circulaire" qui effectuait le "Tour des Boulevards".


D'après l'ouvrage consacré au matériel roulant des Tramways Bruxellois publié par le Mupdofer, un second exemplaire de cette voiture aurait été livrée, la même année, à la Compagnie Brésilienne de Tramways, et aurait reçu le numéro 32.

Deux autres commandes sont passées aux ateliers Charles Evrard, pour des remorques ouvertes à 7 bancs:
* la première commande a lieu en 1874. Les 3 voitures reçoivent les numéros 33 à 35;
* la seconde commande a lieu en 1877 et les 5 voitures sont numérotées de 36 à 40.
Voitures 33 à 40  de la Compagnie Brésilienne de Tramways





Après la reprise par les Tramways Bruxellois, le matériel roulant de la Compagnie Brésilienne de Tramways va être repeint aux couleurs de la nouvelle compagnie et renuméroté comme suit:
* les voitures 1 à 6 deviennent les remorques fermées 146 à 151;
* les voitures 7 à 10 deviennent les remorques fermées 152 à 155;
* les voitures 11 à 20 deviennent les remorques fermées 156 à 165;
* les voitures 20 à 25 deviennent les remorques fermées 166 à 170;
* les voitures 26 à 30 deviennent les remorques fermées 171 à 175;
* les voitures 31 et 32 deviennent les remorques ouvertes 241 et 242;
* les voitures 33 à 35 deviennent les remorques ouvertes 243 à 245;
* les voitures 36 à 40 deviennent les remorques ouvertes 246 à 250.

L'ancienne voiture 17 de la Compagnie Brésilienne, renumérotée 162 et repeinte dans la livrée des Tramways Bruxellois


samedi 19 mai 2018

"La Mode du Petit Journal", 19 mai 1907 ^^

Au sommaire de ce numéro de "La Mode du Petit Journal" paru le 19 mai 1907, vous trouverez de nombreuses gravures de robes, de toilettes de blouses et de chemisiers ainsi que divers motifs de broderie.

Bonne lecture,

Callisto














mercredi 16 mai 2018

Visite du dépôt de tram "Marconi" - 25 mars 2018 ^^

La STIB ayant officiellement inauguré le dépôt de tram "Marconi", je peux (enfin!) partager avec vous les photos réalisées lors de la visite que nous y avions effectuée avec le Musée en date du 25 mars 2018.

D'abord, quelques photos du bâtiment destiné au remisage des tramways...









Ensuite, la bâtiment destiné à l'entretien des tramways...



... et ici le raccordement vers la rue Stalle.



Voici une vue du complexe vue depuis le raccordement vers la rue de Stalle (les zones vertes étaient en cours d'aménagement)...



... ainsi qu'une vue du (magnifique) aiguillage qui permet la circulation des véhicules entre les différentes remises.



A bientôt,

Callisto

samedi 12 mai 2018

"La Mode du Petit Journal", 12 mai 1907 ^^

Au sommaire de ce numéro de "La Mode du Petit Journal" paru le 12 mai 1907, vous trouverez de nombreuses gravures de robes, de toilettes de corsages et de blouses, divers motifs de broderie, ainsi que des instructions pour réaliser une douillette pour enfant.

Bonne lecture,

Callisto






















mercredi 9 mai 2018

Les serres royales de Laeken (édition 2018) et le train meuleur de rails Spéno ^^

Lorsque les serres royales sont ouvertes, j'aime toujours bien aller y faire un petit tour afin de prendre quelques photos...














Après ma visite des serres, j'ai fait un petit détour par le terminus de l'Esplanade, où se cachait le train meuleur de rails "Spéno" ^^









Bonne soirée,

Callisto

samedi 5 mai 2018

L'Europe en cartes postales anciennes: Bruxelles, entre 1897 et 1910 ^^

Retour de brocante, avec tout plein de trésors. Le premier est une série de 4 photographies portant le mention manuscrite suivante au verso "Brüssel 1897". Je vous laisse admirer les clichés de la place royale, du palais de Justice et du parc de Bruxelles ^^

 







J'ai également trouvé cette très belle carte postales de la gare des Tramways Bruxellois qui desservait l'exposition internationale de Bruxelles en 1910.




J'ai également trouvé quelques cartes postales colorisées que je trouve trop jolies...





... ainsi que des anciennes photos.









Magnifique, n'est ce pas?

Bon weekend et à bientôt,

Callisto