samedi 8 mai 2021

L'Europe en anciennes cartes postales: les communes du Nord de Bruxelles ^^

Je vous propose un petit voyage insolite dans les communes limitrophes de Bruxelles, à savoir Anderlecht, Jette, Koekelberg, Saint-Josse, Saint-Gilles et Schaerbeek, le tout illustré par d'anciennes cartes postales de la Belle Epoque récupérées en brocante. Nous passerons par des lieux moins connus comme le Château de Béthanie à Anderlecht, la chapelle provisoire de la Basilique nationale du Sacré-Coeur et la rue de Jérusalem à Schaerbeek.

Bonne vision!



Non, ce n'est pas la Belle Epoque, mais c'est la place de la Vaillance à Anderlecht


Cette carte a voyagé le 6 mai 1910








Cette carte a voyagé le 18 janvier 1905









jeudi 29 avril 2021

Les conditions de travail aux Tramways Bruxelles, telles que décrites dans "Le Peuple", 29 avril 1898 ^^

L'ancienne presse belge numérisée regorge de détails parfois oubliés des historiens traminots, vu que ces "petites histoires" ne sont pas relatées dans les rapports annuels des sociétés de transport concernées. Aujourd'hui, je vous propose cet extrait du journal "Le Peuple", paru dans son édition du 29 avril 1898 qui nous décrit les conditions de travail aux Tramways Bruxellois.



La Compagnie des Tramways Bruxellois, qui sollicite une prolongation de sa concession, en offrant en retour une diminution du prix du parcours, est celle qui paie le mieux ses agents. Or, certaines catégories de travailleurs ont un salaire insuffisant.

Les journées de travail sont de 10 heures et demi en moyenne. Nous donnons en exemple deux horaires, pris au hasard parmi les dépôts.

Voici comment se répartissent les heures de service pour les agents:

Nord-Midi-Place Liedts:


Ligne Liedts-Forest:


Voici le tableau des salaires par journée de travail, les jours de congé n'étant pas payés:

Receveurs et cochers:
  • Les 6 premiers mois: 3,25 francs
  • Les 6 mois suivants: 3,50 francs
  • Les 6 mois suivants: 3,75 francs
  • Les 6 mois suivants: 4 francs
  • Après 2 ans et 8 mois: 4,25 francs
  • Après 10 ans: 4,50 francs
Les conducteurs de voitures électriques bénéficient des mêmes conditions avec 25 centimes en plus.

Aiguilleurs des voies à caniveaux, de 2,60 à 3 francs.
Postillons, les 6 premiers mois 2,50 francs, puis 3 francs.
Nettoyeur de rails, 3 francs.
Palefreniers, de 2,50 à 3,25 francs et après 10 ans, 3,50 francs.
Paveurs et poseurs de rails, 30, 35 et 40 centimes de l'heure.

Les heures de travail supplémentaires, fréquentes en été, sont payées 40 centimes et on paie en général 1 franc par voyage de nuit, mais ce service n'est pas réglementé. Certaines voitures rentrant après minuit en sont pas considérées comme ayant fait un voyage de nuit. Il y a, en outre, des gratifications de 100 francs par an, après 10 ans de service; 200 francs après 20 ans et 300 francs après 25 ans.

Il y a une caisse de secours mutuels bien organisée, qui est alimentée par les cotisations des agents (1,50 francs par mois), par une subvention annuelle de 2.000 francs de la compagnie et par le produit d'une fête annuelle qui rapporte 4.000 à 4.500 francs.

Enfin, il y a pour les vieux agents une pension de 1 franc par jour, mais sans règlementation, le directeur fixant lui-même l'âge de la pension.

Mais il y a une série de peines disciplinaires, notamment des amendes, qui entrainent privation ou diminution de la prime de fin d'année. C'est ainsi qu'une amende de 25 centimes pour retard ou avance de quelques minutes sur l'heure d'arrivée, entraîne une seconde peine, la diminution d'un francs sur la prime de fin d'année. Et si un voyageur est trouvé sur la voiture sans coupon, le receveur se voir infligé 5 francs d'amende.

Enfin, la compagnie donne 10 centimes par journée de travail, soit 30 à 35 francs par an pour la masse d'habillement. Mais comme on déclare hors service des effets encore en bon état et que l'on fait assez souvent des petits changements à l'uniforme, les agents sont souvent astreints à des retenues de 5 francs par mois.

samedi 24 avril 2021

Cinquantière anniversaire de la Compagnie Internationale des Wagons-Lits (1876-1926) ^^

Cette petite brochure de la CIWL (Compagnie Internationale des Wagons-Lits) a rejoint mes collections et j'en suis fort heureuse. 

Il faut dire qu'elle nous présente l'ancien logo de cette compagnie (en couleur et en relief), un beau portrait de Georges Nagelmackers, son fondateur, des vues intérieures et extérieures de l'agence ("Travel Center") de Paris, qui était situé place de l'Opéra ainsi qu'un plan en couleur reprenant toutes les lignes desservies (et je vous spoile: il y en a beaucoup!). 

Les dernières photos nous font découvrir les voitures Pullman de 1926, avec leur voiture-restaurant et leur voiture-salon.

Bonne découverte! 

 









 

PS: au cas où vous auriez manqué l'info, je vous redonne le lien vers ma nouvelle page Facebook => https://www.facebook.com/leblog2callisto

samedi 17 avril 2021

Le familistère Godin de Laeken (Bruxelles) ^^

Il y a 4 ans, dans un précédent article, je vous parlais des usines Godin de Laeken (Bruxelles) et de son familistère. Je m'étais promis que je visiterais ce bâtiment à la première occasion (il est actuellement en travaux, en vue de le transformer en appartements.


Hé bien, c'est chose faite: j'ai profité d'une visite de chantier destinée aux futurs acquéreurs pour me glisser à l'intérieur. C'est encore en chantier, bien sûr, mais cela donne une idée...






Bon weekend et à bientôt!

PS: au cas où vous auriez manqué l'info, je vous redonne
le lien vers ma nouvelle page Facebook => https://www.facebook.com/leblog2callisto

samedi 10 avril 2021

La Métallurgique, société anonyme de construction, 1880 ^^

Voici une chouette rentrée en collection avec cette action de "La Métallurgique, société anonyme de construction". C'est ma seconde action, la première étant celle de la société anonyme du Central-Car.

 
L'action est grande (plus grande qu'un A3) et j'ai donc du la scanner "en petits morceaux":

* le recto de l'action (suivi du zoom sur un des détails):





* le verso de l'action, où sont mentionnés les statuts:




Le contrat constitutif de "la Métallurgique, société anonyme de construction", établie à Bruxelles est le suivant:

Ont comparus devant Charles Van Halteren, notaire à Bruxelles:
1. La Société métallurgique et charbonnière belge, société anonyme établie à Bruxelles, ici représentée par MM. Bockstael, Giros et du Roy de Blicky, administrateurs.
2. La Banque européenne pour favoriser les travaux publics, l’industrie, le commerce et l’agriculture, société anonyme établie à Bruxelles. Ici représentée par deux de ses administrateurs, Monsieur Alphonse Hubert, membre du Sénat et Monsieur Auguste Clavareau, propriétaire.
3. Monsieur Giros, agissant comme mandataire de M. Jacques Palotte, membre du Sénat français, demeurant à Paris.
4. Monsieur Emile Giros, maitre de forges, président du tribunal de commerce de Saint-Dizier, chevalier de la légion d’honneur, demeurant à Saint-Dizier (Haute-Marne, France).
5. Monsieur Henri Bockstael, membre de la Chambre des représentants, administrateur de charbonnage, domicilie à Mons.
6. Monsieur Arthur du Roy de Blicquy (1835-1907), ingénieur, chevalier de l’ordre de Léopold, demeurant à Bruxelles.
7. Monsieur Auguste Vandevin, lieutenant-général pensionné, officier de l’ordre de Léopold, chevalier de la légion d’honneur, demeurant à Bruxelles.


Lesquels ont déclaré vouloir former entre eux une société anonyme, conformément à la loi du 18 mai 1873, et sous les dispositions suivantes :

Parmi les diverses dispositions prises dans cet acte constitutif de la société, on retiendra notamment que:
- La société prendra le nom de "La Métallurgique, société anonyme de construction".
- Le siège social sera établi à Bruxelles. Il pourra être transféré dans l’un des faubourgs de la capitale, si l’administration le juge utile aux intérêts de la société.
- La société a pour objet la confection et le commerce des machines, outils, matériel fixe et mobile de chemin de fer, routes, canaux,… Elle peut faire toute entreprise de travaux publics offrant un débouché à ses produits.
- La société prend court aujourd’hui et durera 30 années.
- La société anonyme métallurgique et charbonnière belge apporte tout ce qu’elle possède: immeubles, mobiliers, créances, en un mot toute sa situation active et passive telle qu’elle existait au 30 juin dernier.

Les immeubles consistent en: 
- usines de Châtealineau, 
- ateliers de Nivelles, 
- ateliers de Tubize, 
- ateliers de la Sambre, 
- et l’hôtel à Bruxelles, sis place de Louvain 1-3.


Vous pouvez prendre connaissance du reste des statuts grâce aux deux images ci-dessous.





Bon weekend,

Callisto

samedi 3 avril 2021

Joyeuses Pâques 2021 ^^

C'est avec une sélection de cartes postales issues de la collection O. Dasnoy que je vous souhaite des très joyeuses fêtes de Pâques!

Petit cadeau supplémentaire, le blog est retour sur Facebook!
Voici le lien vers ma nouvelle page =>
https://www.facebook.com/leblog2callisto

A bientôt,

Callisto

 











 

samedi 27 mars 2021

Quelques billets de train...

D'habitude je vous propose plutôt des billets de tram, mais je ne vois pas de raison de ne pas varier les plaisirs, donc voici quelques billets de train que j'ai récupérés en brocante...

* Un billet de surtaxe, lié à la réservation d'une place assise "fixe" dans le train. Comme le précise les conditions d'utilisation au verso, le ticket doit être présenté au personnel avant le départ du train et n'est pas remboursé en cas lorsque la place est décommandée.





* Un billet aller et retour de Rebecq à Bruxelles, daté du 24 octobre 1961.



* un billet Ostende-Bruges daté du 27 juin 1977



* deux billets Ostende-Braine le Comte, datés du 24 juin 1978





* un billet de réservation pour un train international reliant Ostende à Chur (c'est en Suisse), daté du 10 mars 1985. Le voyage est prévu pour le 6 juin et s'effectue visiblement de nuit, vu que départ du train est annoncé à 21h04.





* Plus récent, un billet simple "Anvers Central - Lier", daté du 22 juillet 1987



* et un billet weekend "Anvers Central - Bruxelles jonction Nord-Midi", daté du 25 juillet 1987



Bon weekend,

Callisto